Maison

Comment devenir un couvreur professionnel ?

0
Comment devenir un couvreur professionnel ?

Métier un peu physique, un couvreur doit également posséder de nombreuses qualités pour bien exercer au quotidien. En fait, il ne doit pas être quelqu’un sujet au vertige. Comme la plupart des métiers de la construction, il nécessite de courtes périodes d’études ou une simple formation professionnelle. Ce métier reste une des meilleures perspectives pour ceux qui souhaitent se reconvertir pour trouver du travail.

Artisan couvreur : quel est son rôle ?

Un artisan couvreur est responsable de la pose de toiture lors de la construction d’un immeuble ou d’une maison individuelle. Après la pose de la charpente, cet artisan professionnel intervient pour recouvrir la toiture de tuiles en argile, béton, ardoise, etc. Le couvreur de chez ets-armand-couverture.fr calcule en amont la quantité de matériau dont il a besoin pour recouvrir la toiture. Il assure notamment une bonne étanchéité.

Il est également en charge de l’installation de panneaux solaires et peut aussi intervenir dans la pose d’isolation sous toiture. En plus de l’installation, ce professionnel effectue des services après-vente en réparant le toit lorsque des dommages surviennent. Il peut également apporter son expertise lors de la restauration de bâtiments historiques. Il existe donc plusieurs spécialités pour l’artisan couvreur : couvreur-zingueur, couvreur-ardoisier ou couvreur-tuilier.

Quelles sont les études nécessaires pour devenir couvreur ?

En formation initiale, les possibilités d’exercice du métier de couvreur sont multiples. La formation commence à partir de l’obtention du diplôme d’études collégiales jusqu’aux études supérieures. Le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) reste le principal moyen d’acquérir les compétences nécessaires à l’emploi. Le CAP couvreur et le CAP étancheur du bâtiment et des travaux publics permettent aussi d’exercer en qualité de couvreur.

Ce diplôme est une première étape avant d’intégrer d’autres formations pour devenir vraiment professionnel dans le domaine. Pour devenir spécialiste dans le zinc par exemple, ceux ayant obtenir un CAP peuvent évoluer vers la mention complémentaire (MC) zinguerie. Aussi, le BP couvreur ou le BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics, permettent également une formation au métier, ceci en un an.

En lycée, le bac professionnel intervention sur le patrimoine spécialité couverture, le bac STI2D option « architecture et construction » ainsi que le bac professionnel BTP sont toutes des formations de 3 ans. Ces différentes formations sont également proposées par les CFA. Les étudiants peuvent suivre le programme en alternance. Ils partagent leur temps entre l’école et l’entreprise d’accueil dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de spécialisation. Ils peuvent notamment se spécialiser en cours de formation.

Tous ces diplômes permettent une pratique directe. Pour assumer plus de responsabilités, la formation post-bac permet d’accéder à des compétences plus avancées. C’est le cas des BTS Enveloppe du Bâtiment : Conception et Construction, BTS Systèmes Construction Bois et Maison. Le BTS bâtiment ou BTP est une formation plus généraliste qui apporte des compétences complémentaires dans le domaine de la construction. Le BTS est aussi une formation proposée en alternance ou à distance par certains établissements.

6 raisons de choisir la brique en terre cuite

Previous article

3 bonnes raisons d’aller chez le dentiste régulièrement

Next article

You may also like

More in Maison